VERFORA

Le rhume, compagnon désagréable d’un refroidissement

De quoi souffrez-vous particulièrement lors d’un refroidissement? N’est-ce pas le nez bouché et le rhume qui vous gênent ou vous empêchent de bien vous endormir et de bien dormir? La sensation de ne plus pouvoir respirer librement par le nez est pénible. Il s’y ajoute le plus souvent une douleur due à la pression qui se répand dans la tête et agit bientôt sur la mâchoire ainsi qu’un essoufflement; ce sont les symptômes du refroidissement qui gênent le plus souvent. En plus des médicaments, de nombreux remèdes traditionnels permettent d’atténuer les troubles.

Médicaments doux et naturels contre le rhume

Les sprays ou les lavages, avec une solution d’eau de mer hypertonique par exemple, permettent de traiter le rhume en douceur, y compris pendant une longue période. Une solution hypertonique a un effet osmotique qui retire de l’eau des muqueuses; elle favorise ainsi le décongestionnement en douceur. Les minéraux et les oligoéléments dans l’eau de mer soignent la muqueuse nasale irritée. Les sprays contenant de l’ectoïne naturelle ont un effet anti-inflammatoire et améliorent le fonctionnement naturel de la muqueuse nasale.

Un bain chaud contre le refroidissement peut également aider à atténuer le rhume. Les virus sont sensibles à la chaleur; l’augmentation légère de la température du corps avec un bain peut aider à lutter contre les agents pathogènes. Les huiles essentielles ajoutées dans le bain peuvent décongestionner les muqueuses dans les voies respiratoires et libérer votre respiration. Les inhalations peuvent avoir un effet semblable bien qu’ils n’impliquent pas tout l’organisme. Utilisez une huile essentielle, des capsules ou des comprimés effervescents spécifiques pour inhalation que vous mettez dans l’eau chaude. Le mieux est d’effectuer les inhalations avec un appareil spécialement adapté; vous pouvez également utiliser tout simplement un bol et mettre une serviette sur votre tête et sur le bol.

Le frictionnement avec des remèdes contre le refroidissement à base d’huiles essentielles s’avère également efficace contre le rhume. A titre d’alternative, vous pouvez, au demeurant, recourir aux huiles curatives japonaises ou chinoises. Vous faites couler les huiles sur une serviette ou vous les frictionnez dans la zone des tempes. Les muqueuses réagissent aux vapeurs et se décongestionnent lentement. Ces remèdes traditionnels visent principalement à maintenir l’humidité de votre mucus nasal et à améliorer votre respiration.

Les remèdes traditionnels aident contre le rhume

Votre affection est un refroidissement ordinaire, les remèdes traditionnels peuvent également vous aider. Si vous voulez soulager une inflammation légère, le mieux est de faire un lavage de nez avec une solution saline. C’est la solution d’eau de mer qui semble le mieux adaptée au lavage de vos voies respiratoires, car elle contient des minéraux et des oligo-éléments précieux qui non seulement nettoient votre nez mais aussi le soignent et l’humidifient.

Le plus souvent, le rhume ordinaire disparaît rapidement

Si votre rhume est un symptôme du refroidissement, il s’atténuera en quelques jours et, dès lors, ne vous importunera presque plus. Pour traverser cette période dans les meilleures conditions, buvez beaucoup et utilisez durant la nuit des sprays nasaux ou des lotions contenant des huiles essentielles. Les uns et les autres vous aideront à trouver un sommeil réparateur. En effet, une chose est sûre: en cas de refroidissement, dormir est encore le meilleur traitement.

Inflammation des sinus

Un lavage régulier du nez et des sinus avec des solutions d'eau de mer est pertinent; en effet, un des risques, lors d’un rhume, est que l'inflammation se propage aux sinus nasaux et frontaux. Si ces muqueuses enflent également, une douleur désagréable causée par la pression est ressentie; elle peut s’étendre jusqu’aux oreilles. Si vous êtes fréquemment enrhumé(e) ou souffrez de sinusites répétitives, vous devez consulter un spécialiste qui recherchera la cause des troubles afin de s’assurer que vous ne couvez pas une affection plus sérieuse.