VERFORA

Symptômes et affections en cas de refroidissement

Faites-vous partie des personnes qui savent, avant même un refroidissement, qu’elles sont malades? Vous avez probablement déjà eu une infection grippale et en connaissez les premiers symptômes. C'est une bonne chose, car, en prenant certaines mesures, vous pouvez encore stopper le plus souvent le refroidissement, ou du moins l’affaiblir. Nous vous expliquons ici les symptômes auxquels vous devez être attentif(ve) de façon générale et la manière dont vous pouvez combattre le refroidissement.

Les premiers signes d'un refroidissement

Avant que le refroidissement ne se déclare effectivement, il y a une série de petits signes. Les lèvres sèches ou des frissonnements sont les premières indications d’un refroidissement. On ressent le plus fréquemment un grattement dans la gorge, une toux sèche commence et le nez coule plus souvent que d’habitude. Il est clair, au plus tard dès les nouveaux éternuements, que le refroidissement est en route.

Les premières mesures pour combattre un refroidissement

Lors des premiers signes du refroidissement, un bain anti-refroidissement et une nuit reposante avec un long sommeil peuvent soutenir votre système immunitaire. Buvez beaucoup d'eau ou une grande quantité d’infusions. Une préparation à base d'échinacée peut renforcer votre système immunitaire. Ayez une alimentation saine, mangez beaucoup de fruits et de légumes. Vous pouvez ainsi, souvent encore, stopper l'infection grippale.

Quand le refroidissement est là

Si l'infection grippale s’est déclarée, les symptômes changent. Vos muqueuses nasales enflent et produisent une sécrétion épaisse. Vous avez l’impression d’avoir le nez bouché et, pour cette raison, respirez de plus en plus par la bouche. À ces symptômes se joignent maintenant des maux de gorge et la toux sèche se transforme en une toux avec expectorations, ce qui peut déboucher sur une bronchite. De plus, selon l’intensité de l’infection grippale, vous souffrez des troubles suivants:

  • Maux de tête
  • Douleurs dans les membres
  • Fièvre

Si vous avez des maux de tête, elles sont dues le plus souvent à l’obstruction des sinus: la sécrétion ne peut plus s'écouler. Les douleurs dans les membres signalent une réaction de défense de l’organisme, qui envoie une quantité accrue de stimuli douloureux pour n'omettre absolument aucun processus inflammatoire. La fièvre est une réaction de défense de l’organisme. Si votre température augmente, vous avez besoin de médicaments; demandez conseil dans votre pharmacie ou votre droguerie ou consultez un médecin.

Comme adulte en bonne santé doté d’un système immunitaire solide, vous n'avez pas à craindre le refroidissement. Toutefois, vous devez éviter de vous surmener  et vous devez vous reposer afin de ne pas prolonger l'infection. Si, cependant, vous avez une forte fièvre, des troubles respiratoires aigus ou si ce n’est pas vous qui êtes concerné(e), mais votre enfant ou une personne de votre famille déjà affaiblie, la consultation d’un médecin est toujours conseillée.